.

le magnétisme est une faculté à la fois physique et mentale que développent les êtres humains; C'est une énergie réparatrice dont certains savent se servir pour rétablir une bonne santé. Le magnétisme a une dimension spirituelle et éthique, que doivent respecter le magnétiseur et le patient magnétisé.

L'approche du magnétisme

L'être humain: pour vivre en bonne santé physique et morale, a besoin d'une conjonction de moyens, notamment d'une alimentation vivante et énergétique équilibrée, de compléments alimentaires pour pallier à notre nourriture dévitalisée, d'exercices physiques et aussi parfois aux énergies ou forces cosmiques et terrestres transmises par le magnétiseur.

L'être humain en bonne santé voit les cellules de son corps se renouveler sans arrêt. Le magnétisme apporte aux cellules malades une énergie réparatrice qui leur permettra de recouvrir la normalité de leur structure ou du moins, d'aller dans le sens de cette normalité.

Cette énergie issue du cosmos est toujours pure et positive.
Le magnétisme est issu de l'amour et de l'énergie divine.
Le magnétiseur est le canal qui permet d'apporter cette énergie pure à l'être humain.
Une réaction électromagnétique le propage dans le cosmos, où il circule de la même façon que l'électricité circule dans le métal. C'est une force que rien ne peut contraindre, car elle ne passe pas par un réseau identifiable à ce jour ; sa propagation s'effectue dans le sens :

Onde cosmique "atmosphère" terre

Là, elle se dirige vers les sujets vivants: humains et animaux mais aussi végétaux et minéraux.

Nature et origine du magnétisme

Le magnétiseur a la possibilité de capter un " faisceau d'ondes " puisé à la source divine, puis de le restituer à son patient. Il puise dans l'amour du créateur pour soigner.

Le magnétisme ne peut en aucun cas être nocif et cette voie thérapeutique est toujours ouverte car sans danger.

Pour certains agnostiques, cette force ne vient pas du créateur, mais elle existe bien et peut être le fruit d'une énergie universelle ou d'un lien entre la pensée et le corps.

Dans cette démarche, le thérapeute va être guidé par des " médecins du ciel ".

Le magnétisme agit sur le physique comme sur le mental. En effet, s'il agit sur la maladie, il peut aussi aider les êtres dans la souffrance mentale.

Le magnétisme :une possibilité universelle

La force universelle d'origine cosmique le fait parvenir par le biais d'ondes magnétiques invisibles à travers le cosmos, pour pénétrer le magnétiseur par le chakra coronal ou centre de vie , lequel, servant de " relais " ou de " catalyseur " va le restituer à qui de droit.

Si l'être qui se trouve en face du magnétiseur est apte à recevoir ce cadeau, la guérison peut survenir. Les conditions sont réunies pour que s'opère le " miracle ".

Quand les mains soignent, elles font circuler l'énergie dans les méridiens du corps de la même façon que l'acupuncture, qui, par le biais des aiguilles, rétablit l'équilibre perturbé ou détruit.

Dans le magnétisme, l'énergie vient de l'extérieur. Elle prend sa source dans le cosmos et pénètre par les points clefs des méridiens, la force utilisée réduisant les résistances les unes après les autres, pour rétablir une harmonie parfaite.

 


 

LE MAGNÉTISME

 "Les miracles ne sont pas en contradiction avec la nature;
ils ne sont en contradiction qu'avec ce que nous savons d'elle."

(Saint-Augustin)

 
   Le véritable père du magnétisme humain, est le docteur Franz Anton MESMER (1734-1815. Dans sa thèse de doctorat (Thèse physico-médicale sur l'influence des plantes 1776) il jeta les bases de sa doctrine qui souleva le plus vif enthousiasme et les plus véhémentes contestations. Durant des années il soigna des milliers de malades dans son fameux "baquet", s'intéressant également à l'hypnose et l'expérimentant sur ses malades. Mais, en 1784, deux commissions officielles diligentées par l'Académie et par le Roi, déclareront le magnétisme animal sans base scientifique et même dangereux pour les bonnes moeurs ! Seul parmi les académiciens, le célèbre Antoine-Laurent de Jussieu (1748-1836), gloire de la botanique, savant de réputation mondiale, défendra courageusement Mesmer en confirmant, envers et contre tous, l'existence du fluide magnétique. Ce savant n'en démordra jamais, malgré les multiples pressions de ses pairs. Nonobstant le discrédit dans lequel tomba le magnétisme mesmérien, il conserva des disciples tels Armand de Chastenet, marquis de Puységur (1751-1825) et Deleuze. 

LE FLUIDE MAGNÉTIQUE

   L'année même de la condamnation du magnétisme animal par les Académies (1784), Puységur privilégie la notion de "transfert" de volonté du magnétiseur sur le magnétisé, qui n'existait qu'à l'état embryonnaire dans la doctrine de Mesmer. Il utilisa le magnétisme dans ses nombreuses expériences de somnambulisme artificiel, perfectionnant la technique de l'hypnose. Deleuze, qui fréquenta Jussieu au Muséum, estime lui aussi qu'un fluide émane du magnétiseur. Rappelons sa superbe explication: "Le fluide magnétique est une émanation de nous-mêmes, dirigé par la volonté. Magnétiser pour guérir, c'est secourir avec sa vie, la vie défaillante d'un être souffrant." En 1821 l'Académie de Berlin décerna un prix au meilleur mémoire sur le magnétisme et réhabilita les travaux de Mesmer. Au milieu du 19e siècle, le baron du Potet déclare: "Le fluide n'est point une substance qui puisse être pesée, mesurée, condensée. C'est une force vitale comme le principe newtonien d'interaction ou de la gravitation universelle."
- Ah! ne m'en parlez pas ! Ce sont tous des cinglés !
- Mais encore ?
   Le 19e siècle connut la longue querelle entre les Animistes (Alexandre Bertrand, Abbé de Faria) pour qui le fluide n'existe pas, adeptes de l'hypnose, de la "concentration", et les Fluidistes (du Potet, Sennevon, La Fontaine) qui maintiennent la tradition du magnétisme. Ces disputes souvent féroces entravent et discréditent le magnétisme dont l'unique but devrait être de soigner. En tout état de cause, l'oeuvre de Franz-Anton Mesmer reste originale, car elle fut la première et courageuse tentative d'explication des effets connus de l'imposition des mains par l'existence d'un fluide animal. A la fin du 19e siècle le magnétisme quitte le terrain des joutes scientifiques pour plonger dans l'univers étrange et trouble de l'occultisme. Nous voyons s'affronter les adeptes du spiritisme hermétique, du matérialisme rationaliste et du spiritualisme chrétien. A l'Ecole Polytechnique dont il est administrateur, le Colonel de Rochas expérimente le magnétisme à l'aide d'instruments de plus en plus sophistiqués. Mais, en 1897, la présentation de ses travaux à l'Académie des Sciences fut un fiasco. Il ne parvint pas à faire une démonstration irréfutable de la fiabilité du magnétisme. Le rejet définitif du magnétisme par le courant officiel des milieux scientifiques vient de là : ignorance du fondement et de l'essence même que posent l'état de maladie ou de la bonne santé. Comme le magnétisme ne guérit pas toujours, à coup sûr toutes les maladies, on le rejette avec mépris, ignorant superbement que la médecine officielle ne guérit pas et à coup sûr, loin s'en faut, toutes les maladies. Rejeté par le monde scientifique dominant, le magnétisme fut récupéré par les occultistes, ce qui en éloigna pour longtemps les hommes de science et les esprits positifs.
 leurs futurs jeunes confrères.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site